, , ,

5 exemples de storytellings efficaces !

exemple de storytelling

Nous sommes une société qui chaque jour héberge et accompagne des webinars. Nous encourageons chaque jour des orateurs, et une des préconisations que l’on fait souvent, c’est de faire appel au “storytelling”. En français, cela signifie “raconter une histoire”.

Cela peut paraître anodin, mais être capable de partager des récits est sans l’ombre d’un doute le meilleure moyen à votre disposition pour réussir une prise de parole. Une histoire permet à la fois de tisser un lien avec son audience et de leur offrir un moment qu’ils mémoriseront facilement. Selon Tenfold, 65 à 70% des informations transmises lorsque vous racontez une histoire sont conservées en mémoire. En revanche, seulement 5 à 10% des éléments abordés lors d’une présentation brute sont mémorisés.

Plusieurs raisons expliquent ce phénomène. On peut évidemment mettre en avant le fait que l’affectif fonctionne, qu’il permet de s’identifier aux personnages de l’histoire que vous racontez et donc de plus facilement s’approprier l’objectif du récit. Le fait qu’en racontant une histoire vous illustriez de manière ludique les enjeux du sujet que vous abordez. Enfin, le fait que l’affectif fonctionne, et qu’en appelant les émotions vous faites appel à des zones du cerveaux qui ne sont pas souvent éveillées lorsque vous suivez habituellement des conférences en fait une force supplémentaire.

Le principe du storytelling

Raconter une histoire est un art et il possède ses codes et ses trames.

Dans l’univers de l’entreprise (qu’il soit B2B ou B2C), on considère que vous pouvez être le héros de l’histoire, mais cela peut aussi être la société qui est utilisé comme “personnage principal”, tout comme cela peut être l’histoire d’autrui que vous raconterez.

Le schéma classique tend à mettre en exergue une solution en narrant la situation initiale, les obstacles à la réussite et les résolutions prises pour triompher des difficultés.

exemple storytelling

D’autres schémas sont possibles. Il est par exemple efficace de faire une comparaison entre deux situations initiales semblables, mais dont les choix vont pousser à des résultats diamétralement opposés. Il est également fréquent lorsqu’un orateur arrive avec un produit, un service nouveau, innovant, qu’il raconte la démarche l’ayant mené à cette découverte, cette innovation. Dans ce cas, l’auditoire suivra une trajectoire plutôt que le récit classique qui se comporte habituellement ainsi.

Storytellings

C’est un exemple d histoire, ici, tout ce qu’il y a de plus conventionnel, mais permet beaucoup de variations.

X correspond à la situation initiale dans laquelle vous étiez.

Y correspond à la situation dans laquelle vous vous trouvez suite à un évènement.

Z correspond généralement à celle où vous vous trouvez désormais après la solution trouvée.

Exemples de storytellings

Lorsque vous procéder à la création de votre prise de parole, il est nécessaire d’avoir un objectif parmi la liste que nous allons évoquer dans cet article. Voici des exemples d’histoires et de moyens mis en place pour les atteindre.

Convaincre

Elon Musk, fondateur de Tesla et SpaceX est connu pour deux choses. Son engagement pour essayer de “sauver la planète” et sa faculté à convaincre les investisseurs de projets terriblements risqués. En 2015, il souhaitait lancer le “Tesla Powerwall” et devait convaincre ses audiences de l’importance de cette invention.

Dans le but de réussir ce pari, il faisait appel à deux éléments forts : l’émotion et le bon sens. Le début de sa conférence était donc marquée par la mise en place du contexte, à l’appuie d’images fortes provoquées par les usines polluants sans cesse plus. Frappantes, elles rappellent à tous les spectateurs que lutter contre cette anomalie devrait être le combat de tout un chacun.

En racontant la course effrénée vers notre propre fin, Elon Musk justifie sans difficulté la création d’un produit permettant de lutter contre ce phénomène. Difficile de ne pas être convaincu par la démarche de Tesla – et donc par sa conférence.

Provoquer l’émotion

Nous le disions plus tôt, susciter l’émotion brute est un argument pour générer l’adhésion. Que ce soit à travers de la gravité ou de la légèreté. En somme, émouvoir ou faire rire, à vous de naviguer dans cet espace.

La société Guinness, connue pour sa bière forte, que la société aime vendre comme “ayant du caractère” est également réputée pour sa communication tournée vers le storytelling. Avec des messages qui se veulent inspirants, cette publicité (facilement utilisable par un orateur) ne déroge pas la règle.

Lors de cette histoire de basketteurs en fauteuil roulant, le ton est donné. Avec des images d’une rencontre disputée, la chute est sans équivoque. En effet, lorsque le match terminé, tous les joueurs à l’exception d’un seul se lève du fauteuil et se donnent rendez-vous pour la semaine suivante, ce sont des valeurs brutes qui sont soulignées : “amitié, loyauté, les choix que nous faisons révèlent notre vraie nature et notre caractère”.

A cette belle leçon, nous associons la marque et c’est sur le mot caractère et une bière de la marque que le storytelling se termine. Raconter cette même histoire avec un Powerpoint aurait le même effet : l’émotion.

Provoquer l’adhésion, l’admiration

L’objectif de votre storytelling peut être d’affirmer la créativité, le talent, l’hégémonie de votre société. En la matière, comment ne pas se citer cette conférence de Steve Jobs, annonçant qu’il allait révolutionner la téléphonie mobile ?

Le génial entrepreneur avait pour mission, devant un public curieux, de faire comprendre ô combien l’arrivée de l’iPhone allait changer toute une industrie. Le message devait être clair, ce produit aurait des répercussions bien au-delà du simple téléphone mobile.

Pour cela, il décide de mettre en avant l’historique d’Apple et toute la puissance innovatrice de la société. Pour cela, il commence sa conférence en racontant les triomphes de la marque, mettant en avant le fait que là où les sociétés changent généralement un marché une fois dans leur existence, lui s’apprête à le faire pour la 3eme fois.

En prenant la parole ce jour-là, Steve Jobs savait qu’il n’avait pas besoin de créer un récit nécessitant une forme particulière ou des péripéties pour présenter son nouveau produit. En effet, il s’appuie sur la “nouveauté” qui suffit par elle-même à tenir en haleine une audience. Il distille alors les éléments en forme d’escalier avant de présenter le susdit produit, comme ceci.

storytelling

Un véritable classique du “speech” que Steve Jobs délivrait en 2007, suscitant encore aujourd’hui l’admiration de miliers d’entrepreneurs.

Créer une identité

Toujours dans la pratique, certaines marques peuvent utiliser le storytelling comme un moyen d’entourer leur marque d’un certain aura, pour travailler leur image de marque. Sur du format vidéo, un exemple parfait de la manière de se créer une image provient de la marque Quézac.

Dans un sport publicitaire, la marque décide d’inventer l’histoire de ses origines. En jouant sur la légende du Gévaudan, les réalisateurs s’appuient sur la tradition pour donner à Quezac et son eau le crédit d’une eau millénaire, naturelle. Un choix qui a non seulement permis d’accroître la notoriété de cette dernière sur le marché, mais a durablement impacté la marque qui a produit un contenu mémorable.

En effet, Quézac s’appuyait encore sur ce même storytelling, notamment lors de sa dernière campagne en 2014, alors que la vidéo ci-dessous date de 1995. A l’époque, la société avait fait appel à Ridley Scott. Preuve que le marketing de contenu, bien pensé, peut être un excellent placement.

Raconter des histoires est l’arme ultime lorsqu’il s’agit de représenter une marque, d’étayer une problématique, d’obtenir l’adhésion d’une audience pour donner envie d’en savoir plus. Que ce soit via un spot publicitaire, un vidéo pour votre site, une conférence physique ou un webinar, il faut transmettre une émotion en partageant un récit. L’empathie que génère une histoire a un pouvoir sans limite pour générer l’adhésion, sachez donc trouver dans votre histoire, celle de votre société ou votre imagination, les meilleurs storytellings.