Top

Webinar : l’expérience d’Alicia.

Alicia vient de la fonction marketing et elle a besoin de renseignements. Récemment elle rencontre une difficulté dans son travail. Elle a lancé une stratégie de contenu, mais elle se rend compte qu’en dépit de ses efforts, de sa volonté de le partager, ses collègues ne lui apportent pas l’aide dont elle a besoin. Ses chiffres sont satisfaisants, là n’est pas le problème, en revanche elle gagnerait à être aidée par ces derniers car ses billets de blogs gagneraient à bénéficier d’une réelle visibilité sur les réseaux sociaux. Pourtant, Alicia sait qu’elle est soutenue dans sa démarche, c’est juste que ceux qui pourraient relier ses posts ont tendance à oublier, à le faire une fois de temps en temps et cela ne suffit pas. Elle a donc besoin de savoir quelles alternatives s’offrent à elle pour systématiser le relais de ses articles et autres contenus.

Après avoir visité plusieurs sites, elle se décide à suivre un webinar pour y voir plus clair. Elle se dit que si les orateurs la convainquent, elle pourra alors réfléchir à s’engager, ou à se renseigner plus pleinement sur le sujet.

La quête du bon webinar

Le webinar est une pratique très intéressante car cela permet bien des choses. Alicia y a souvent recours car on y obtient des informations sur différents sujets, mais qu’on peut également interagir avec des orateurs pour obtenir des renseignements supplémentaires. En revanche, il n’est pas toujours évident de trouver le bon webinar ! Certaines entreprises ont tendance à son grand dam à parler systématiquement d’eux durant la conférence. Comme elle aime le dire, elle n’est pas là pour cela, ce qu’elle veut, elle, c’est rencontrer de véritables experts – les entendre discuter, pouvoir éventuellement échanger avec eux et pas leur faire une publicité de leur entreprise alors qu’elle a déjà fait le geste de venir pour eux. Parfois, ils ont même tendance à le faire alors qu’elle ne connaît pas encore son sujet. Bref, elle aime quand on vient transmettre du contenu, de l’expertise, une vision.

De fois aussi, elle tombe sur des webinars un peu énigmatiques. Le titre ne donne pas une problématique. Quand elle voit cela, elle passe son tour. Non pas que la conférence ne sera pas intéressante, mais peut être qu’elle ne traitera pas du tout du sujet qu’elle cherche. Lorsqu’elle va à un webinar, elle aime bien que les titres soient vraiment orientés vers une question pour qu’elle puisse s’identifier. Encore mieux, lorsqu’elle clique sur le webinar, si le descriptif peut donner les points qui seront abordés cela la conforte réellement dans la nécessité ou pas pour elle de s’inscrire à la conférence, de réserver du temps dans son agenda pour être présente au live.

Le contact avec l’orateur

Elle en a visité des sites, Alicia. Pour glaner des informations, elle a eu recours aux infographies, aux livres blancs, aux études de cas. Mais lorsqu’elle a une question, elle doit envoyer un email, passer par une boîte contact. Elle doit laisser ses coordonnées sans être sûre d’avoir une réponse immédiate. Souvent ses coordonnées tombent dans l’oubli ou sont réutilisées à des fins commerciales. Cela fait partie du jeu évidemment, mais elle aimerait avoir pu se faire une idée avant que cela arrive.

C’est pour cela qu’elle adore les webinars. Surtout lorsque l’orateur a su trouver le moyen de rendre les conférences conviviales. Elle apprécie particulièrement ceux qui font l’effort de se connecter avant la conférence, qui sont capables d’engager la conversation, même si ce n’est pas pour parler du sujet et qu’ils préfèrent connaître leurs interlocuteurs. Cela créé une atmosphère favorable à l’échange. C’est aussi le moment de poser des questions qui ne vont pas spoiler la conférence si elle s’est déjà renseignée sur le sujet et a des incompréhensions. Puis humainement, même, c’est un excellent moyen de mettre un visage sur des concepts, un branding, et des plaquettes commerciales. Si elle souhaite s’engager avec la société à l’issue du webinar, ou du moins l’envisager, elle aura une idée des personnalités avec qui elle pourrait travailler.

Un bon orateur doit également la pousser à s’exprimer. Il doit aussi l’inviter à poser ses questions et idéalement prendre le temps pendant sa conférence de s’arrêter, de répondre à celles qu’elle lui aurait posé, car cela lui permet de garder le fil tout en ayant été éclaircie sur des points qui lui posaient une interrogation. Evidemment, elle sait que c’est un équilibre fragile et que l’orateur devra parfois reporter ses réponses. Quelques fois, ce n’est pas le moment de se couper, d’autres il y a trop de questions et il y a un déroulé de conférence à suivre.

Une conférence dynamique et mémorable

Evidemment, la clé dans un webinar reste évidemment la prestation. On n’a envie de s’engager avec des personnes qui nous ont paru experte dans leur domaine, qui ont su créer le contenu répondant à nos attentes et surtout, qui nous ont fait passer un moment dont on se souviendra.

Tous les jours Alicia est assaillie de contenus sur ses recherches. Puisqu’elle multiplie les recherches sur un sujet, elle reçoit de plus en plus de propositions de contenus en tout genre. Si cette conférence veut la marquer il y a des choses que le ou les orateurs peuvent faire. Cela commence par lui raconter des histoires. Alicia a remarqué que lorsqu’on raconte des anecdotes, qu’on lui propose des exemples représentatifs elle se souvient bien mieux des webinars. Puis lorsqu’elle voudra en parler à ses collaborateurs, cela va aussi l’aider d’avoir ces histoires à partager car cela met immédiatement en exergue des aspects clés. Ce n’est pas qu’elle ne retient pas du tout le reste, mais il faut reconnaître que ce qu’on appelle le storytelling lui parle beaucoup plus, pour être plus précise cela capte bien mieux son attention.

Les orateurs ne peuvent pas toujours partager des anecdotes. Il faut bien rentrer dans l’aspect technique à un moment donné. Quand c’est le cas, elle aime bien quand l’orateur fractionne sa conférence, qu’il marque des pauses dans ses explications. Les questions sont parfaites pour cela justement. Mais surtout, ce qu’Alicia aime c’est qu’il y ait quelques chiffres à retenir. Une statistique, un graphique, quelque chose que l’on peut noter ou rapidement recopier. D’une part cela l’aide à comprendre l’intérêt de quelque chose, mais toujours dans la même logique, lorsque l’on souhaite expliquer ce que l’on a vu, cela aide à transmettre plus facilement. Parce qu’on l’associe à un moment.

Quand il y a des histoires, des chiffres clés, un orateur qui interagit avec elle et les autres participants – le tout est finalement d’avoir un bon orateur. Quelqu’un de dynamique, de souriant. Parfois c’est mieux lorsque les conférences sont réalisées à deux. Particulièrement lorsqu’elles durent plus de 30 minutes. Avoir des changements de voix, ça aide à rester concentrée.

Alicia a finalement trouvé son bonheur lors d’un webinar. Enthousiaste en voyant le sommaire d’un intervenant qui avait listé tous les points qui seraient abordés, elle ne fit ni une ni deux pour s’inscrire. L’orateur était dynamique, on sentait qu’il aimait réaliser des conférences, qu’il maîtrisait l’interaction digitale. Durant ce webinar, elle apprit que des solutions existaient pour gérer les comptes de réseaux sociaux de ses collaborateurs – sans pour autant être invasive dans leur activité. Il suffisait de tous les enregistrer dans un back-office. Lorsqu’elle partage un contenu, il est automatiquement partagé par tous en un click. Alicia avait tout de même quelques questions – les réponses claires et concises la rassurèrent. “Génial” se dit-elle. Quelques semaines plus tard, après avoir convaincu en interne de l’intérêt de la solution, notamment en proposant à ses supérieurs de suivre le webinar en replay – elle souscrit à l’offre. Le choix avait été facile d’autant que la société a continué à lui envoyer des messages pour garder le contact. Il aura finalement suffi d’un bon webinar lorsqu’elle était arrivée à maturité sur la problématique pour finir de la convaincre.

 

Envie d’aller plus loin ?

Nouveau call-to-action

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Partager
Masquer